Presse

Jacques et Viveka Caissotti, le duo scandinave de Fjord

La qualité des saumons – sauvages, fumés, marinés et cuits au torchon- choisis par Jacques Caissotti assure, depuis vingt ans, la renommée de cette boutique. On y vient aussi pour de savoureuses rencontres avec, notamment, le Glögg, un vin chaud aux épices plutôt revigorante en raison. A midi, formule dégustation autour de 18€.
L’express – Semaine du 19 au 25 Janvier 2004

Fjord – Europe du Nord

Un bout de Suède prêt d’un port qui n’a rien de scandinave. Le dépaysement est garanti parles assiettes a base de saumon, de harengs fumes, anguille et caviar, qu’on arrose de Spendrupe Old Gold, aquavit et vodka suèdoise au citron. Menus: 90-110 F (14 -17 €)
Gault Milau – Edition 2000

Fjord – Excellent traiteur « nordique »

Jacques et Viveka Caissotti proposent, a midi, quelques fraîches assiettes composées (100/120 F). Saumon fumé (norvégien ou sauvage de la Baltique), blinis, gravlax, harengs d’Islande marinés à l’aigre-doux, oeufs de lavaret (caviar scandinave), tarama et filet de truite fumée, pommes de terre au four et lamelles de saumon, fromage au cumin… Goûtez Akvavit glacé et blancs d’Alsace. Plateaux scandinaves à emporter. Prix doux, accueil à rompre la glace.
Gault Milau – Edition 2000

Fjord

On a cold rainy day, it’s flot to find cosy and affordable places on the French Riviera to warm up body and soul. For the soul alone it may not be difficult: There are many cafés and restaurants where mind and heart can be warmed up with a good meal and wine. lt’s not that easy for the body which has to bear frequently in Autumn and Winter, with humid and cold climatic conditions unknown in Nordic Houses.

Living in weII heated, if not overheated houses during eight to nine months a year, Nordic people freeze here when the almighty Sun does not show up.

Having lived many years in Finland, I am no exception and, therefore, after moving back here, I had to fill up my wardrobe with many woolen garments to protect my body against the capricious South European climate. For that purpose, two boutiques in Nice harbour were recommended to me by friends: Boutique Saint James and Fjord.

Well aware of the high quality and attractive design of Norwegian knitting, I knew that I would find in Fjord Boutique what I was Iooking for and I did.

But, I hadnt expected to find, an excellent Nordic seafood restaurant managed with kind hospitality and efficiency by Viveka, the Norwegian-Swedish hostess, her busband Jaques, the Niçois Master Cook, and their daughter Nathalie assisting in the kitchen, the restaurant and also managing the shop.

With his good knowledge of Norway and Sweden, Jaques prepares a good variety of menus and dishes which are as close as possible to the real Scandinavian delicatessen and specialities based exclusivey on seafood. With finesse, he adds French and exotic touches: The Saumon roulé au torchon » (Rag rolled salmon), the Greek tarama (mixture of fresh cod spawn, lemon and cream), the Russian blinis, lranian caviar and even an American Rhode Island sauce. But his basic fishes are, as in Scandinavia, Salmon and its relatives trout, wild salmon, Atlantic and Baltic herring, eels and shrimps.

The prices are affordable between 65 and 140 francs for generous dishes, complete menus at 90 and 110 francs and cheaper snacks and canapés can be obtained at lower prices.

For the stomachs of Nordic and foreign visitors which may not be accurately programmed to operate between 12 and 14 hours, its possible to obtain meals at random hours in the afternoon. In a small shop adjoining the dining room, Nordic gastronomy delicatessen can be purchased to take home and there, in the corner, a good choice of famous Norwegian cardigans and sweaters are offered at lower prices than in some Scandinavian Airport tax-free shops! Having purchased at Fjord Boutique a « Dale » cardigan and at Boutique St James a caban for my wife and myself, we expect to be able to survive warmly through the treacherous cold waves of the Azurean Autumn and Winter season and, if needed, we shall visit Fjord restaurant to warm up our souls and hearts with « gravlax, sill and strömming (Atlantic and Baltic herrings), with glögg, schnapps or aquavit. » SKAL!

The Nordic – October-November 1998

« La chronique des restaurants de notre region »

On se met a l’heure scandinave dans cette boutique toute proche du Port Lympia. C’est celle d’un niçois, Jacques Caissotti, revenu avec sa charmante épouse suédoise, Viveka, d’un long séjour sur les cotes des mers du grand nord. Il y a là tous ou presque tous les produits que les suédois savent préparer après leurs pêches, et bien des choses a découvrir. Le löjrom, par exemple, des œufs de lavaret pêchés en Baltique, et préparés de façon parfaitement analogue aux vrais caviars d’esturgeon. Des œufs plus petits comme pour ceux du corégone qui fait le sikrom, le cousin germain löjrom que ceux des esturgeons, d’un goût très fin, bien type, qui n’en fait absolument pas un sous-produit, mais autre chose. Moins coûteux d’ailleurs. Le saumon chez Fjord est c’est bien le moins norvégien et d’Atlantique ou Baltique. Les Caissotti préparent aussi un délicieux et authentique  » gravlax « , un saumon mariné à sec au sel et à l’aneth. A manger avec la sauce qravlax préparée elle aussi à la maison. Vous trouverez encore les pâtés de poissons d’Abbas pour préparer quelques toasts. Des filets de harengs d’Islande de la Baltique tous à l’aigre doux et encore une préparation maison des harengs gras sales marinés a l’oignon ou à l’aneth. Le caviar iranien est un habitué de la maison (béluga. 6000 F. sévruga 4000 F et il y a aussi du pressé) et pour les fêles le glögg, le vin chaud suédois traditionnel. Les points fort: les plateaux scandinave avec les blinis et sauces fraîches.

Fjord (NICE) FROID MOI… ?

Les petites faims de midi n’ont pas nécessairement la teneur et la saveur des chaudes marmites provinciales. Une expérience  » nordique « peut tout aussi bien requinquer l’estomac sans donner le frisson.Ce jour-là; disant au revoir aux  » lyonnaise-ries  » et autres fumantes cajoleries de terroir, un détour par la Baltique nous en a convaincu. Au  » Fjord « , à deux pas du port, Jacques Caissotti, pur Niçois qui a travaillé dix ans en Suède, s’est spécialisé dans le saumon fumé (norvégien ou sauvage de la Baltique pour l’essentiel), les harengs marinés, gravlax, blinis, voire les œufs de lavaret, alias le caviar, scandinave, une rareté qu’on ne vous servira assurément pas tous les jours sur la Côte. Adresse spécialisée bien connue, ouverte en 1983, le  » Fjord  » s’est dédoublé depuis cinq ans. En proposant, mieux qu’un, coin dégustation, un restaurant d’une petite dizaine de tables où —c’est l’essentiel — l’on peut multiplier les découvertes en toute simplicité et convivialité. Le choix d’ » assiettes  » (douze plats, de 75 à 105 F), dit l’air vif d’Hammerfest, à l’extrême nord de la Norvège, d’où est originaire Viveka, l’épouse de Jacques Caissotti. Les racines d’une famille de pécheurs de saumons où de morues de la Baltique ne s’oublient pas ! Pas de surprise ou de coup de froid à ce jeu de la dînette nordique. On commence par un tour d’horizon avec l’assiette fjord (saumon fumé, gravlax, tarama, filet de truite fumée avec, sauce verte, crevettes, pommes vapeur et toasts), la viking ou la nordique. Puis l’on apprend.  » Böcklïng  » (petits harengs fumés), œufs de lavaret, de saumon et de truite de mer, anguilles fumées ou harengs d’Islande marinés à l’aigre doux. Jusqu’aux desserts tout aussi excitants comme une délicieuse glace à la confiture de baies polaires chaudes. Les habitués n’oublient pas d’épauler ces petits plaisirs d’akvavit glace, de bière ou de vodka, mais le pinot d’Alsace de la maison est d’aussi bonne compagnie. Que demande ton à cette ‘escale scandinave? La découverte ou plutôt le voyage culinaire, Ils se font ici avec gentillesse et sourire. Pour ce petit  » Fjord » chaleureux, combien d’adresses « du pays « jettent un froid…
Nice Matin – Carte sur tables – 1990 – Jacques Gantié